DÉCOUVRIR LES SYSTÈMES DE SECOURS

DÉCOUVRIR LES SYSTÈMES DE SECOURS

PROSPECTER POUR POMPIERS SANS FRONTIERES

PROSPECTER POUR POMPIERS SANS FRONTIERES

VOYAGER A VELO

VOYAGER A VELO

CAPTURER DES IMAGES HORS DU COMMUN

CAPTURER DES IMAGES HORS DU COMMUN


RESPECTER LA NATURE

RESPECTER LA NATURE

BIO DIVERSIFIER SES IDEES

BIO DIVERSIFIER SES IDEES

DÉCOUVRIR LES SYSTÈMES DE SECOURS SUD-AMÉRICAINS

Le projet “Bomb’héros, les fous du guidon” c’est relier les casernes de pompiers chiliennes, argentines, péruviennes et boliviennes.

Sapeurs-pompiers volontaires en France, nous tenons à partager cette passion avec les pompiers locaux. En nous arrêtant dans les centres de secours, nous voulons découvrir l’organisation des secours dans les pays d’Amérique du Sud, apprendre des techniques de travail et découvrir du matériel différent de celui dont nous disposons en France.
Grâce à l’implantation et aux actions de Pompiers sans frontières (PoSF) en Amérique du Sud, nous avons établi des connections avec les casernes locales du continent.

PROSPECTER POUR POMPIERS SANS FRONTIERES

Pompiers sans Frontières intervient en Amérique du Sud depuis 1992 et fait partie des organisations internationales qui, en Amérique latine, mettent en œuvre des programmes de développement sous l’angle de la gestion des risques et des catastrophes.

Ainsi, depuis plus de 20 ans, PoSF dispose d’une expérience reconnue dans cette zone géographique :

- Le renforcement des capacités techniques et matérielles des acteurs publics en charge des missions de secours et d’assistance en cas d’accident et de catastrophe.
- La sensibilisation et la participation de la population, en particulier la jeunesse, au thème de la protection civile.
- Le renforcement des institutions publiques en matière de réduction des risques et des catastrophes.

Tous deux membres actifs de l'ONG depuis 2014, nous allons au cours de ce projet rencontrer les différents acteurs incontournables à la poursuite des actions de PoSF en Bolivie, au Pérou et au Chili. Nous sommes missionnés par l'association afin de faire avancer les futurs projets de réduction des risques et des catastrophes dans cette zone géographique.

VOYAGER À VÉLO

Pour la plus grande partie, nous nous déplacerons en vélo, moyen de transport économique, écologique, et en harmonie avec notre envie de découverte et de liberté. Le vélo nous permet d’être autonomes, de nous déplacer suffisamment rapidement et de faciliter le contact avec les populations locales.

Nous envisageons de parcourir 15 000 km à travers la cordillère des Andes en suivant un itinéraire de routes secondaires, de sentiers mythiques et de pistes fabuleuses (Pérou, Bolivie, Chili, Argentine), l’Amazonie (Brésil, Vénézuéla) et l’Océan Atlantique.

Nous emprunterons la Great Divide (Pérou), la Carretera Australe (Chili), la Route 40 (Argentine), les piste des Salards et des Sud Lipez (Bolivie) ou encore la transamazonienne (Brésil). Le parcours comprendra des moyennes kilométriques journalières de 40 à 70 km.

RAMENER DES IMAGES HORS DU COMMUN

Passionnés de montagnes et des grands espaces, nous voulons effectuer le fameux tour du Fitz Roy en Patagonie (un des sommets légendaires des Andes), faire un trek dans le parc national Torres de plaine au Chili (mondialement connu grâce à la richesse de la faune et la flore), traverser le Salar de Uyuni en Bolivie (immense désert de sel, d'une blancheur étale avec l'horizon à l’infini), contourner le lac Titicaca (légendaire au Pérou), faire des randonnées dans la cordillère blanche du Pérou (plus haute chaîne de montagne tropicale de la planète) ou encore traverser l’Amazonie (poumon vert de la planète, qui renouvelle à elle seule la moitié de l'oxygène de la Terre) en pirogue, et encore beaucoup d’autres bijoux naturels.

Nous pouvons passer des heures à admirer un paysage, jusqu’à se sentir intégrés dans celui-ci et en garder la photo d’une parfaite harmonie. Nous souhaitons à travers nos objectifs d’appareils photos, vous faire saisir les émotions les plus incroyables que peuvent offrir les hauts sommets, les déserts de sel, les glaciers, les animaux et les sud-américains. De plus, nous avons pour projet de réaliser une vidéo/reportage lors de notre retour. Nous partagerons celle-ci lors des festivals.

RESPECTER LA NATURE

Partir voyager, c’est aussi s’éloigner d’une société de consommation, qui nous pousse à devenir matériellement dépendants. Quelques vêtements, nos jambes pour avancer, nous voulons à travers ce périple approcher la nature, et surtout la respecter. Voyager de façon écoresponsable, est pour nous une évidence et une obligation.

Quelques engagements et attitudes que nous adopterons :

- Tous les produits que nous utiliserons seront biodégradables
- Nous éviterons les produits de consommation jetables (bouteilles d’eau par exemple)
- Nous assurerons le plus possible la dégradation de nos déchets
- L’énergie nécessaire à recharger nos équipements sera assurée par un panneau solaire
- Le vélo, ne nécessitant aucune énergie fossile, sera notre moyen de transport privilégié

BIO DIVERSIFIER SES IDÉES

Partir au-delà des frontières physiques et matérielles. Nous voulons explorer, découvrir, apprendre la vie, la vie autrement, la vie hors des sentiers battus. Nous voulons partager, nos connaissances, nos compétences, nos expériences.

Voyager, c’est aller à la rencontre des populations, des cultures, des paysages. Nous chercherons à nouer contacts avec les populations rencontrées en chemin, à partager des tranches de vie avec elles.

Vivre une aventure humaine, sportive et de solidarité , c’est ce que nous recherchons.